Jeûner pour mieux maigrir ?

par | Avr 30, 2021 | Santé | 0 commentaires

Voilà l’été qui s’approche et les premiers tests de plage fleurissent dans les magazines féminins :
Plutôt sirène ou baleine ? Bikini transparent ou gaine de mamie ?
Régime hyper protéiné ou hypocalorique ?
Quitte à s’affamer pour rentrer dans son maillot de bain, autant le faire intelligemment.

Il est temps de dire stop aux kilos mais aussi aux régimes déprimants.

Place au jeûne et à la joie de se sentir bien dans son corps et dans sa tête !

Les dommages collatéraux du confinement

Les premiers rayons de soleil pointent et avec eux les images des prochaines vacances… en randonnée, à vélo, au bord de la piscine, à la plage… Enfin un peu de bien-être et d’insouciance, après un hiver confiné qui n’a pas été de tout repos pour l’esprit…. Ni pour le corps.
Et puis, tout à coup, l’idée d’enfiler un maillot de bain provoque des sueurs froides. Les tenues d’été semblent avoir rétréci dans les placards et un sentiment de culpabilité vient gâcher le plaisir du moindre petit carré de chocolat.
Pour que le rêve ne tourne pas au cauchemar, il est temps d’agir. Mais après ces longues semaines sans vie sociale, est-ce raisonnable de s’infliger un régime long et pénible pour quelques kilos qui reviendront aussitôt ? La solution n’est peut-être pas dans un régime.

Le jeûne hydrique, bien plus qu’un régime

Et ça tombe bien, car le jeûne hydrique n’en est pas un. C’est bien plus que cela. C’est une alternative efficace pour toute personne dans la dynamique de reprendre le contrôle de soi et de son hygiène de vie, de retrouver l’énergie et l’envie d’entreprendre, d’assainir son organisme… En remplaçant l’objectif de perdre des kilos par un objectif plus global de mieux vivre et d’écouter davantage son corps, il est possible d’atteindre des résultats surprenants sur bien des aspects. Y compris celui du poids

Le principe du jeûne hydrique est de suspendre la prise alimentaire “solide” en ne se nourrissant que d’eau, jus, tisanes et bouillons, afin de forcer l’organisme à se reposer et à se détoxifier en vivant sur ses réserves. Pratiquer correctement, il permet de remettre les compteurs à zéro en nettoyant en profondeur l’organisme, mais aussi en reprogrammant le corps et l’esprit à un meilleur sommeil, aux bienfaits d’une activité physique, à l’écoute de ses besoins… Une cure de sept jours entraîne une transformation de fond chez tout jeûneur. C’est un choc positif, pour le métabolisme autant que pour la conscience. Et si la perte de poids à l’issue de la cure peut être impressionnante chez certains, elle n’est qu’un des « avantages collatéraux de ce changement de cap. On ne vit pas mieux parce qu’on maigrit, on maigrit parce qu’on vit mieux. »

fourchette enroulee dans un metre de couturiere

Des kilos transformés en énergie

La perte de poids initiale, à l’issue de la cure, constituera une source de motivation pour maintenir une meilleure hygiène de vie bien au-delà. Cette énergie nouvelle et ces nouveaux réflexes permettront, par la suite, de ne pas reprendre les kilos, voire en perdre davantage. Ainsi, certains envisageront de continuer par un jeûne intermittent, bonne astuce pour pouvoir remanger de tout sans se priver. D’autres préserveront l’habitude d’une activité physique quotidienne ou reviendront durablement à une alimentation plus saine, végétarienne et vivante. Voire tout cela en même temps. Le champ de possibilités est désormais ouvert.

Un jeûne oui, mais bien accompagné

Parce que le jeûne agit en profondeur sur le corps et sur l’esprit, il est préférable de le réaliser dans le cadre d’une cure accompagnée. Celle-ci apportera non seulement la sécurité et sérénité nécessaires à sa mise en œuvre, mais la convivialité et les échanges d’expériences contribueront fortement à maintenir la motivation, même au-delà de la cure. Bien vite, l’obsession du poids disparaît, aspirée par l’envie et l’enthousiasme partagés de vivre mieux, tout simplement. Et n’est-ce pas la communauté qui nous a tant manquée ?

Il va de soi que, compte tenu des effets sur l’organisme et la conscience, le jeûne hydrique reste réservé aux personnes en bonne santé physique et mentale et il est indispensable, en cas de doute, de consulter préalablement son médecin.

Et pour approfondir sur le jeûne, visitez notre page dédiée au jeûne hydrique à la méthode Buchinger
ainsi que notre article “Jeûner est-il bon pour la santé?”. Lire cet article

VillaSana, des séjours pas comme les autres

femme mature inside

A suivre ! Nos prochains thèmes :

Mai : jeûner pour maigrir. Une méthode durable?

Juin : yoga retreat et jeûne? Un couple favorable?

Septembre : quelle eau choisir pour optimiser la détox?

Octobre : Manger vivant et vieillir en bonne santé?

Novembre : se préparer à l’hiver, booster son système immunitaire

Décembre : le métabolisme de l’ours qui hiberne – un jeûne extrême

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Important Ce site utilise des cookies qui peuvent contenir des informations de suivi sur les visiteurs. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Share This

Inscrivez-vous à la conférence gratuite

"Quelle eau boire pour optimiser la détox ? "

Mercredi 26 mai 2021 par Zoom

à 20h

Votre inscription est bien enregistrée. Vous recevrez le lien zoom par mail.

Une erreur s'est produite lors de l'envoi. Merci de ré-essayer.

VillaSana will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.