5 propositions douces et sans danger
pour détoxifier ses intestins 

par | Mai 4, 2022 | Santé

1. Faites un simple lavement réctale

blank

Le lavement rectale est sans danger lorsqu’il est pratiqué correctement. Pour cela il est idéale de vivre cette expérience pendant votre semaine de jeûne. Vous êtes accompagnée par moi, naturopathe allemande, est s’il y a des questions ou des inconforts ou votre lavement ne fonctionne pas du tout – on trouvera une solution !
Le lavement peut aussi se faire seul à la maison à l’aide d’un bock à lavement (disponible en pharmacie). 

blank

Ce dernier se compose d’une poche graduée et pliable qui peut contenir jusqu’à 2 litres d’eau, d’un tuyau souple transparent muni d’un robinet d’arrêt et d’une canule anale (petite) et/ou vaginale (grande). L’eau utilisée est pure et à une température corporelle (37°). Il suffit d’introduire la canule dans le rectum, en position assise légèrement penché, puis de régler le débit de l’eau avec le robinet d’arrêt. Une fois la quantité d’eau souhaitée injectée essayez de la garder 10 à 15 minutes et massez votre ventre. Puis expulsez-la sans forcer dans les toilettes. L’alternance remplissage / évacuation peut se faire plusieurs fois pendant la séance, jusqu’à ce que l’eau ressort limpide.  En cas de constipation le lavement ramollit les selles dures et stimule le péristaltisme (contractions des intestins nécessaires pour mener les matières fécales à destination). 

En cas de jeûne on ne rajoute pas de nourriture de l’extérieur mais on s’auto-digère ! Il y a trop peu de selles ! Alors il nous faut bien un stimulus physiologique pour nous aider à évacuer ce qui est censé d’être éliminé !

Le lavement peut aussi servir en cas de ballonnements et d’aérophagie. Le lavement fonctionne aussi très bien pour faire baisser la fièvre et soulager les états grippaux.

Vous pouvez réaliser ce type de lavement jusqu’à deux fois par jour. Pensez à bien vous hydrater après.

2. Faire une détox classique

C’est tout aussi efficace et cela devrait d’ailleurs être la première mesure à prendre si vous voulez purifier vos intestins. Voici ce que vous pouvez choisir pour y parvenir (plusieurs mesures peuvent être combinées) : 

– les mono régimes (manger un seul aliment pendant quelques jours
- les plantes drainantes (p.ex. : prêle, ortie, radis noir, chardon marie)

– les plantes pour évacuer les métaux lourds (chlorella)

– le sauna

– le hammam

– l’activité physique

– le jeûne

– le retour à une alimentation saine et équilibrée

Que diriez-vous de la monodiète ?

Le principe : ne consommer qu’un seul aliment pendant une période de temps déterminée

Les bénéfices : votre système digestif est mis au repos ce qui lui permet de se régénérer. C’est un excellent moyen de se débarrasser des toxines, de retrouver de l’énergie et une digestion sereine.

Type d’aliment : légumes ou fruits, consommés cuits ou crus. Il est également possible de préparer un mono-régime de riz ou de pommes de terre (cuites et écrasées), surtout si vous avez plus tôt une terrain trop acide.

Quantité : Il n’y a pas de limite, vous pouvez en manger autant que vous voulez, mais dans des limites raisonnables (par exemple entre 1 et 3 kg de fruits par jour).

Durée : Au moins 24 heures, mais vous pouvez prolonger votre monodiète sur plusieurs jours si vous sentez que vous la supportez bien et si vous souhaitez une déstoxication plus profonde.

3. Faire attention à votre flore intestinale

Vous pouvez entretenir votre flore intestinale au quotidien en consommant des aliments prébiotiques, c’est-à-dire des aliments riches en fibres (poireaux, asperges, artichauts, céréales complètes etc.) et lactofermentés (cornichons, choucroute, miso, kéfir). 

4. Essayez les bains dérivatifs

Pour la constipation, ce sera un bain de siège froid. Habillez-vous chaudement (pull, chaussettes si nécessaire) puis placez-vous au-dessus d’un bidet ou d’un bol d’eau froide (mais pas glacée). À l’aide d’un gant de toilette ou d’une éponge, faites couler de l’eau dans les plis de l’aine de haut en bas et de l’os pubien au périnée. Lors de la digestion, évitez de faire un bain dérivatif puisque la digestion nécessite de la chaleur. 
20 minutes suffisent généralement pour cette pratique. Ensuite, vous pouvez vous réchauffer et vous détendre.

5. Pensez au charbon actif

blank

Le charbon actif neutralise les gaz et les agents pathogènes en travaillant dans tout le tube digestif, de la bouche au côlon. Avec 10 mg de charbon actif, les bactéries sont neutralisées en 5 minutes ! La posologie est de 4 gélules par jour entre les repas et à distance de vos traitements médicamenteux, puisque le charbon actif absorbe les principes actifs (comptez trois heures entre la prise de votre médicament et la prise du charbon actif).

Le charbon actif est l’allié idéal pour débarrasser l’organisme des toxines : après consommation, il « s’enferme » dans notre organisme pour absorber toutes les substances indésirables jusqu’à ce qu’il soit excrété dans les selles qui deviennent bien noirs.

Vous l’avez compris, comme toujours en médecine naturelle, notre préférence est de traiter la source des maux plutôt que leurs conséquences. Prenez soin de votre système digestif et permettez-lui de temps en temps du repos 

En Allemagne nous pratiquons régulièrement des cures de jeûne. Au moins deux fois par an. Et à la sortie d’un jeûne, cette maxime, si souvent utilisée, n’a jamais été aussi juste : Que votre aliment soit votre premier médicament » ! 

Nous vous souhaitons bonne continuation et bonne pratique,

Gesa Kaehlbrandt et Stéphane Morales, naturopathes 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This